Domaine de la Chauvillière

Vignerons récoltants.
Vente à la propriété
du lundi au samedi
de 10h00 à 12h30
et de 13h30 à 19h00.

Les produits viticoles charentais

Non classé 🕔novembre 10, 2017 0 comments

Dans la régions trois produits issus de nos vignes peuvent vous ravir le palais.

Je vous propose une description générale de ces produits :

Le Cognac :

Le Cognac est une eau-de-vie issue du vignoble charentais soumis à des conditions précises de distillation et de vieillissement.Au IIIeme siècle, l’empereur romain Probus permit aux vignerons gallo-romains de produire eux-mêmes leur vin. Il libéra le vignoble de Saintonge des taxes et autorisa l’exportation des premières barriques de vin dans tout l’empire.

Au XVeme siècle, le vin de la région, peu alcoolisé, voyage mal. Il est distillé pour le transporter le long de la Charente. Au XVIIeme siècle, les premiers alambics installés en Charente par les Hollandais seront progressivement modifiés. Les Français en maîtriseront et en amélioreront la technique avec le procédé de la double distillation.

Ce sont les longs transports en fûts sur la côte Atlantique qui font découvrir le potentiel de la boisson pure et vieillie. L’eau-de-vie de Cognac était née. La région délimitée du Cognac a été déterminée par le décret du 1er mai 1909. Elle s’étend au département de la Charente-Maritime, à une grande partie de la Charente et à quelques communes des Deux-Sèvres et de la Dordogne.

Le Cognac est exporté à plus de 95% et commercialise près de 160 millions de bouteilles par an.

Vendange et vinification :

Les vendanges peuvent débuter dès que le raisin est arrivé à maturité, en général au début du mois d’octobre pour se terminer à la fin de ce même mois. Le pressurage des grappes est effectué immédiatement après la récolte dans des pressoirs traditionnels horizontaux à plateaux ou dans des pressoirs pneumatiques. Le jus obtenu est mis à fermenter aussitôt. Les vins obtenus après une fermentation de 5 à 7 jours titrent autour de 9% volume.
Acides et peu alcoolisés, ils sont tout à fait propices à la distillation qui devra être terminée obligatoirement au plus tard le 31 mars suivant.

Distillation :

La distillation du Cognac s’effectue selon une méthode spécifique traditionnelle en 2 temps dans des alambics charentais traditionnels :
Le vin charentais, naturellement acide, est porté à ébullition dans la chaudière de l’alambic dont le cuivre catalyse les arômes.

1er temps : obtention du premier distillat appelé brouillis qui titre environ 28 à 32% volume.
2ème temps : le brouillis est mis en alambic pour une seconde distillation que l’on appelle la bonne chauffe.

Le distillateur devra alors procéder à une opération délicate appelée la coupe : les premières fractions qui s’écoulent, très riches en alcool, sont appelées les têtes et écartées. Vient ensuite le coeur, eau-de-vie claire et limpide qui donnera le Cognac. Puis, le distillateur élimine les secondes – quand l’alcoomètre indique 60% volume – et enfin les queues de fin de distillation. Têtes et secondes sont redistillées avec le vin ou avec le brouillis.

Vieillissement et assemblage :

Un Cognac prêt à être consommé ne peut être commercialisé sans avoir subi un vieillissement en fût de chêne d’au moins deux ans comptés à partir du 1er avril de l’année suivant la vendange. Le vieillissement accentue les arômes et les saveurs du Cognac, tandis que la réduction progressive de l’alcool, réalisée par échanges atmosphériques, en atténue le feu.Privilège du maître de chai, l’assemblage des eaux-de-vie permet de marier les arômes et les saveurs de cognacs pour obtenir le bouquet désiré.

En fonction de l’âge de l’eau-de-vie, voici une liste des désignations les plus utilisées :
V.S. (Very Special) ou *** (3 étoiles)… Compte 2 : les Cognacs dont l’eau-de-vie la plus jeune a au moins deux ans.
V.S.O.P. (Very Superior Old Pale), Réserve… Compte 4 : les Cognacs dont l’eau-de-vie la plus jeune a au moins quatre ans.
–  X.O., … Compte 10 : les Cognacs dont l’eau-de-vie la plus jeune a au moins dix ans.

 

Le Pineau des Charentes

Une origine légendaire

Selon la légende, le pineau des Charentes est le fruit du hasard et a été créé par un vigneron charentais en 1589. L’homme versa par erreur du moût (jus) de raisin dans une barrique qui contenait de l’eau-de- vie de cognac. Quelques années plus tard, lors d’une récolte abondante, la précieuse barrique lui devint nécessaire. Il eut alors la surprise d’y découvrir un merveilleux breuvage, le pineau des Charentes était né.

La fabrication du pineau des Charentes aujourd’hui

Dès 1935, le Pineau des Charentes obtient le statut de vin de liqueur d’appellation d’origine.  Il possède le label français « Appellation d’Origine Contrôlée » depuis 1945 ainsi que le label européen AOP (Appellation d’Origine Protégée).

Il est obtenu par mélange de moût, obtenue par pressurage du raisin, et d’eau de vie de cognac titrant entre 60 à 72°. L’eau de vie de Cognac doit avoir été distillée l’année précédente.

Le Pineau des Charentes est obligatoirement obtenu après un assemblage en fûts de chêne d’environ ¾ de volume de jus de raisin et d’1/4 de Cognac. A la suite du vieillissement, l’analyse doit révèler un degré alcoolique compris entre 16° et 22°, et une teneur en sucre de raisin de 125g par litre minimum.

L’appellation impose que les moûts de raisin et l’eau de vie de Cognac proviennent de la même exploitation viticole, du même terroir et du savoir-faire des mêmes hommes transmis de génération en génération depuis 1589. Après au moins un an de vieillissement, le breuvage doit, pour mériter l’appellation Pineau des Charentes, être agrée par une commission de dégustation désignée par les producteurs. A ce stade, environ 30% de la production est ajournée. Si la dégustation donne un résultat positif, la commission, en liaison avec le syndicat des producteurs, accorde son agrément au produit et lui délivre son estampille. Le Pineau peut alors être mis en bouteille et livré à la consommation. Tout est fait pour garantir, aux consommateurs, un produit de haute qualité.

 

IGP Charentais

Le Charentais, appelé vin de pays charentais jusqu’en 2009, est un vin d’indication géographique protégée de zone, produit sur les deux départements de Charente et de Charente-Maritime. Le label « Charentais » représente l’union par la production de ces deux départements formant l’aire géographique protégée IGP. Les premières traces d’implantation d’un vignoble remontent à la fin du IIIème siècle, dans la province de Saintonge (ce qui correspond à l’ouest et au sud de l’actuel département de la Charente-Maritime). Toutefois, c’est véritablement au Moyen-âge qu’il prend son envol, sous l’impulsion d’Aliénor d’Aquitaine et du futur roi d’Angleterre Henri II Plantagenet, afin de répondre à la demande croissante de la noblesse danoise, norvégienne et anglaise.

Le phylloxéra entraine une chute de la production de 85%, mais il se reconstruit à la fin du XXème siècle pour atteindre jusqu’à 100 000 hectares. La majorité de la production de vin est alors distillée en vue de la production de Cognac. A partir de 1973, la production de Cognac se trouve encadrée et limitée, ce qui oblige les viticulteurs à diversifier leur production. Ils se lancent dès lors dans la production de vins tranquilles de qualité, salués par le label « Vin de Pays Charentais » en 1981. C’est l’année où 2000 hectares sont exclusivement dédiés à cette production.

La production de l’IGP Vins de Pays charentais est tricolore !

  • Les vins blancs représentent  30% de la production, les rosés 36 % et les vins rouges 34 %.  Que de chemins parcourus depuis leur création !
  •  Les vins blancs Colombard, Sauvignon ou Chardonnay accompagnent délicatement tous les poissons et fruits de mer des côtes Charentaises.
  • Les vins rosés, fruités et élégants, se dégustent en apéritif ou s’associent subtilement avec la cuisine estivale des restaurants.
  • Les vins rouges, issus des nobles cépages Merlot, Cabernet, Pinot-Noir et Gamay s’apprécient dans leur prime jeunesse, mais dévoileront toute la richesse et la  finesse de leurs arômes après quelques mois de vieillissement. Ils agrémenteront à merveille les nombreux produits du terroir des Charentes.

Le climat propice de notre région, tempéré et bien ensoleillé dans l’arrière saison, participe à l’élaboration d’une gamme de vins généralement fruité, très agréables. Des vins de pays charentais qui sauront éveiller votre curiosité et satisfaire à coup sûr vos papilles gustatives.

 

 

No Comments

What people say

Only registered users can comment.

Bienvenue sur notre boutique en ligne. Pour rappel : -commande par multiple de 12 bouteilles -expédition après réception de votre règlement (Pour le moment, cheque uniquement) Rejeter